vendredi 24 mars 2017

22 mars 2017 : Des lauréats du lycée au concours national de l'observatoire des inégalités.

Concours national de l’observatoire des inégalités : des élèves du lycée des Flandres lauréats !

Ce mercredi 22 mars, 5 élèves étaient en voyage à Paris, pour participer à la finale du concours national organisé par l’observatoire des inégalités.

Ce concours consistait en la production une œuvre (affiche, vidéo…) sur le thème « tous égaux ? », production que des élèves du lycée des Flandres ont pu réaliser dans le cadre du cours d’EMC de M.DUSART. Le travail très sérieux des élèves de notre lycée n’est pas passé inaperçu auprès du jury de l’observatoire des inégalités : parmi les 200 finalistes conviés à Paris (sur 1500 participants au concours), pas moins de 6 élèves du lycée ont été sélectionnés ! Emma VACHER (2nde 1), Line LEDAIN (2nde 1), Théo ADOU (2nde 14), Paul-Elliot ROGER (2nde 14), Mathilde SEIDEL (2nde 14) et Zoé DETREZ (2nde 14).

En route pour Paris, donc ! Accompagnés par M.DUSART, les 5 élèves (Théo ADOU n’a malheureusement pas pu venir) ont profité de la matinée pour (re)découvrir sous le soleil quelques beaux monuments et quartiers de Paris (Centre Pompidou, Notre-Dame de Paris, le Louvre, quartier du marais entre autres).



Retour aux choses sérieuses  en début d’après-midi : les élèves découvraient les locaux somptueux de l’hôtel de ville, et prirent place dans la salle du conseil.





Trois heures plus tard, vint le moment tant attendu: la remise des prix ! Après avoir attribué les prix pour les dauphins, M.MORIN, directeur de l’observatoire des inégalités, prit le micro :
« Lauréat du concours dans la catégorie « affiches » des 16-25 ans :
Théo ADOU et Paul-Elliot ROGER, du lycée des Flandres d’Hazebrouck ! »


Ce fut la cerise sur le gâteau d’une magnifique journée.

FELICITATIONS aux lauréats et aux finalistes ! Le lycée des Flandres d’Hazebrouck était fièrement représenté !


Bravo aussi à tous ceux qui ont participé à ce concours dans le cadre du cours d’EMC pour leur investissement !  
Rémi DUSART

mercredi 22 mars 2017

15 mars 2017 : Benoît Verhille présente les éditions de la Contre Allée


Les éditions de la Contre allée au lycée des Flandres

Benoît Verhille, éditeur, créateur il y aura 10 ans des éditions de la Contre allée à Lille est venu rencontrer huit classes de seconde ce mercredi 15 mars.

Il a échangé avec les élèves sur les différentes facettes de son métier d’éditeur, métier particulièrement méconnu. Cela fut l’occasion pour les élèves de découvrir le circuit du livre et de se questionner sur la politique éditoriale.

Quels sont les enjeux d’une petite maison d’édition ? Comment s’opère le choix des auteurs ? Quelle charte graphique utilise-t-on et pourquoi ? Comment l’éditeur accompagne-t-il le travail de l’auteur ? Quelles sont les relations entre éditeurs et libraires ?

Par ses réponses, Benoît Verhille a fait part aux élèves de ses engagements pour la diffusion littéraire, de ses valeurs et de sa passion pour son métier.



vendredi 17 mars 2017

8 mars 2017 : les handballeuses du lycée championnes interacadémiques

Match gagné contre Nogent sur Oise à Nogent en phase interacadémique : 34 à 33

Mme Demets, prof EPS et accompagnatrice de cette compétition, nous raconte ce match à rebondissement : 
"Nous étions devant les 5 premières minutes puis Nogent a pris l’avantage pendant toute la rencontre avec 1 à 5 but d’écarts. Durant les 5 dernières minutes, nous avons recollé au score en restant toujours derrière de 1 à 2 buts. Malgré la sortie de Zoé Luchier à 1 minute de la fin du temps réglementaire après une chute traumatisante, nous avons égalisé grâce au but de Marine Mestag au buzzer par un tir du milieu de terrain qui a lobé la gardienne de Nogent.
Dans la prolongation par mort subite (règlement spécifique à cette phase en UNSS) malgré le fait que nous n’avions pas l’engagement : victoire décrochée sur un but de Valentine Kerckhove"

Titre de championne interacadémique
Qualification au championnat de France UNSS à Annonay du 28 au 31 mars

Composition de l'équipe : KERCKHOVE Valentine, LUCHIER Zoé, LEVERD Ornella, BODEIN Perrine, PORIER Elise, THELLIER Marie, MESTDAG Marine, WYON Elsa, SENGEZ Louise accompagnées par le jeune officiel, BREUZARD Gauthier




mardi 14 mars 2017

9 mars 2017 : forum "filles, garçons : on arrête les clichés ?"

Jeudi 9 mars, à l’occasion de la semaine des droits des femmes, élèves et personnels du lycée des Flandres étaient conviés à un forum sur le thème « Filles, garçons : on arrête les clichés ? »

Au menu, des expositions préparées par les élèves de la 1ère L1 et du Club Photo.

Les jeunes littéraires avaient travaillé avec leur professeur de français, Mme Santamaria, sur les personnages de fiction qui défient les stéréotypes. On pouvait ainsi voir Hermione Granger, la talentueuse sorcière sans laquelle Harry Potter n’aurait survécu à aucune de ses aventures, ou Mafalda, l’héroïne haute comme trois pommes de Quino, et son avalanche de questionnements tous plus pertinents les uns que les autres.

Le Club Photo, guidé par Mme Allouch, proposait pour sa part une réflexion par l’image sur les expressions sexistes que nous entendons (ou employons…) tous les jours, comme « Fais pas ta blonde » ou « Comme une fille ». Les élèves avaient préparé des séries de clichés graves ou humoristiques pour dénoncer les idées reçues.

Le tout, accompagné d’un questionnaire, a permis des échanges riches et variés.







lundi 27 février 2017

10 février 2017 : remise des récompenses pour la dictée

En octobre dernier, l'équipe de lettres sollicitait un de leurs anciens collègues réputé pour son orthographe infaillible, demandant de lui écrire une dictée afin de confronter les élèves de première à cet exercice délaissé au lycée. Bruno DEWAELE, vous l'aurez reconnu, s'exécuta et les 470 élèves concernés planchèrent le 16 octobre sur cet exercice à haut risque.

Nous avons tenu à récompenser les meilleurs de chacune des classes, en présence de leur "bourreau" qui donna une explication précise de tous les pièges qu'il avait glissés dans son texte.

Ils se sont vu remettre des livres qui leur permettront d'affiner encore leurs connaissances pour un jour peut-être, briller dans les concours internationaux.

Que tous les participants, organisateurs et que l'auteur soient ici remerciés pour cette heureuse initiative.

Les lauréats, leurs enseignants et Bruno Dewaele

La dictée
Les explications




mardi 14 février 2017

26 janvier 2017 : finale des olympiades de physique

Jeudi 26 janvier, les deux équipes du lycée des Flandres qualifiées pour la finale nationale des Olympiades de physique se rendaient à Marseille pour concourir.

La journée du jeudi était consacrée à la logistique, entre le transport et le dépôt du matériel à l’université Saint Charles de Marseille.

Les deux équipes présentaient leur projet le vendredi. La première équipe composée de deux élèves de 1S6 (Anouk Blin et Adeline Rohart) présentait un travail sur les méthodes de mesure de viscosité des fluides et étudiait l’origine et l’effet de la viscosité sur l’écoulement des laves de volcan. La seconde équipe constituée de 4 élèves de 2nd3 (Dehouck Clarisse, Martel Louise, Podvin Louise et Wepierre Axelle) a montré par une démarche expérimentale très complète qu’il était possible de faire tomber un bloc de béton avec un sucre.

La journée du samedi était consacrée à une exposition publique qui a permis aux élèves d’expliquer leurs travaux aux différents visiteurs

Les résultats ont été proclamés en début de soirée. Les élèves de 1S6 ont remporté un troisième prix et le travail des élèves de seconde est récompensé par un second prix.

Elles préparent désormais le concours « Faites de la science » organisé par les universités.
Les professeurs et leurs équipes



mercredi 11 janvier 2017

10 janvier 2017 : Première participation du lycée des Flandres au Téléthon, l’heure du bilan

Du 15 novembre au 15 décembre 2016, le lycée des Flandres a mis en place quelques actions pour sensibiliser les élèves aux maladies orphelines et donc au Téléthon :

  • Rencontre de chercheurs par les élèves de 1ère S dans le cadre de l’opération « 1000 chercheurs » le lundi 28 novembre
  • Elèves, parents et personnels ont ramené au CDI les livres en bon état dont ils n’avaient plus besoin. Ces livres ont été mis en vente au CDI et lors des réunions parents-professeurs
  • Vente au CDI et lors des réunions parents-professeurs des porteclés du Téléthon
  • Vente de jus de pomme lors des réunions parents-professeurs

Ce mardi 10 janvier à 17 heures, M. Jednak et l’équipe enseignante organisatrice ont ainsi pu remettre aux membres du Comité Téléthon d’Hazebrouck un chèque de 885,20 €.

M. Queste souligna que le comité avait apprécié l’implication des élèves lors des conférences et « l’ambiance » régnant au lycée autour de cette participation. M. Jednak, quant à lui, souligna l’importance de l’action des associations telles que le Comité Téléthon qui auront permis de grandes avancées en termes de réglementation, d’équipement et d’accompagnement pour toutes les personnes atteintes de ces maladies orphelines.

Remise du chèque au comité Téléthon d'Hazebrouck



mercredi 14 décembre 2016

9 décembre 2016 : le groupe Lano se produit au lycée

L'association des BTS aéronautique organisait ce vendredi soir un concert pour récolter des fonds afin de financer un voyage en Angleterre. Les trois sœurs qui composent ce groupe étaient ou sont encore des élèves du lycée. Elles ont réjoui le public et voici ce qu'en dit un des spectateurs attentif et attentionné :

"LANO Magique !!

Après les quatre filles du Docteur March, voici les trois filles du Professeur Postel !
Les Triplettes de Belleville n'ont qu'à bien se tenir : du talent, de la grâce et de la voix, elles en ont à revendre !
Ces nouvelles "Pointer Sisters" ne manquent pas de complicité, de générosité et d'émotion.
Enjoy the Silence, Moriarty et la Basque attitude, entre autres, ont fait hier soir vibrer le CDI du lycée des Flandres et feront décoller le projet britannique de Flandr'Aéro, notre association !
Bénies soient ces nouvelles "Sister Act" !!
C'est avec un immense plaisir que nous remercions la venue de ces trois étoiles filantes et montantes qui devraient longtemps briller et scintiller au firmament de leur musique !"
M.Roussel.


jeudi 8 décembre 2016

30 novembre 2016 : finale départementale de cross

Forte participation pour les élèves du lycée des Flandres ce mercredi 30 novembre 2016 au Stadium de Villeneuve d'Ascq pour la finale départementale de cross sous un soleil radieux.

Le lycée qualifie brillamment deux équipes pour le plus haut niveau régional de cross country.

En effet, les cadets et juniors garçons ont vaillamment défendu les couleurs du lycée, ils terminent respectivement aux 5ème et 6ème sur 26 et 16 équipes engagées.

les cadettes n'ont pas à rougir de leur performance puisqu'elles échouent aux portes de la qualification.

Bravo à toutes les équipes pour votre engagement.

Rendez-vous le mercredi 14 décembre à Armentières pour les finales académiques qui verront s'affronter les meilleurs élèves de toute la région.



1er et 2 décembre : Sciences itinérantes au lycée


Les jeudi 1 et vendredi 2 décembre, l’opération sciences itinérantes a eu lieu au lycée des Flandres. Cette opération menée en collaboration avec l’université de Lille 1, proposait  aux élèves des  14 classes de seconde du lycée de découvrir une autre facette des sciences.


Ainsi, ils participaient à 3 ateliers : une conférence en mathématiques ; des expériences de chimie sur la chimiluminescence, les changements de couleur et les polymères ; des expériences de physique sur la tension superficielle des liquides, la transmission d’une information et les tubes à décharge.




mardi 29 novembre 2016

Participation du Lycée des Flandres au Téléthon 2016 du 28 novembre au 13 décembre 2016

Cette année, le Lycée des Flandres participe activement au Téléthon. Les actions ont lieu du 28 novembre au 13 décembre.

L’équipe pédagogique responsable du projet a proposé aux personnels et aux élèves de ramener au CDI du 03 au 21 novembre les livres et revues en très bon état dont ils n’avaient plus besoin. Du 28 novembre au 13 décembre, les livres sont mis en vente au profit du téléthon au CDI, avant les conseils de classe ou lors des réunions parents professeurs. Il faut noter une forte participation de l’ensemble de la communauté éducative autour de cette action.

Le lundi 28 novembre, dans le cadre de l’opération « 1000 chercheurs », trois chercheurs ont rencontré tous les élèves de première scientifique. Les thèmes abordés furent : les maladies génétiques, les maladies rares, la génétique, la thérapie génique, la thérapie cellulaire, les cellules souches... ainsi que toutes les avancées récentes de la biologie moléculaire ainsi que le quotidien du chercheur et les différents métiers de la recherche. Les responsables du comité Téléthon sont venus encourager ces actions et ont assisté à l’une des interventions.

Enfin, lors de cette même période, les élèves du CVL proposeront à leurs camarades et aux personnels du Lycée d’acheter les porte-clés Téléthon. Lors des réunions parents-professeurs, une vente de jus de pommes sera également réalisée au profit du Téléthon.

Opération Mille Chercheurs


Vente de livres au profit du Téléthon



L'opération vue par le club photo



lundi 28 novembre 2016

24 novembre 2016 : Sciences de l'Ingénieur au Féminin 2016

Partout en France et dans le monde, des femmes techniciennes et ingénieures innovent et réinventent le monde de demain. Qu’elles soient arrivées dans l’industrie et la technologie, par goût ou par hasard, elles sont toutes passionnées par leur métier, et enthousiastes pour en parler. Le jeudi 24 novembre, des Ingénieures étaient au Lycée des Flandres pour  témoigner du métier qu’elles exercent et du chemin parcouru depuis le lycée. Elles ont partagé leurs expériences avec des jeunes filles.
L’enjeu est de taille : Le métier d’ingénieur est porteur d’emplois et de très belles carrières.

Mais seulement 1 ingénieur sur 5 est une femme. Les industriels, pour mieux innover, souhaitent varier les profils dans leurs équipes : les femmes sont les bienvenues ! Un chiffre emblématique : Seulement 12 % environ des bachelières de la filière S poursuivent des  études d’ingénieurs, alors qu’elles sont à parité avec leurs homologues masculins en Terminale S, et qu’ils sont 4 fois plus nombreux à rejoindre ces mêmes filières.

D’une manière générale, les jeunes filles boudent les filières scientifiques et techniques de l’enseignement supérieur, par méconnaissance des métiers auxquelles ces filières mènent : les stéréotypes ont la vie dure et les jeunes filles s’autocensurent encore souvent inconsciemment.



15 novembre 2016 : sortie pédagogique pour les étudiants du BTS Comptabilité-Gestion

Le matin, visite d’une entreprise dynamique, les Ets Van Den Casteele, glacier à St Sylvestre Cappel afin de voir concrètement un processus de fabrication. Cette visite d'entreprise  a été exploitée dès le retour en classe en enseignement professionnel. De très nombreux aspects de l'entreprise ont été évoqués (horaires et conditions de travail, hygiène et sécurité en secteur agro-alimentaire, formation et parcours professionnel des salariés) et trouvent échos en management des entreprises. Les étudiants ont été sensibles à l'attention qui leur a été portée par les différents intervenants et salariés rencontrés tout au long de la visite. La dégustation de meringues et de glaces a naturellement emporté l'adhésion du plus grand nombre.


L’après-midi, retour près de 100 ans en arrière avec la visite des Carrières Wellington de la bataille d’Arras. Port du casque obligatoire car la visite se passe sous la ville d’Arras dans des carrières qui ont été exploitées initialement pour extraire de la pierre. La bataille d’Arras a commencé par la création de tunnels  pour les relier afin de s’approcher de la ligne ennemi, bien entendu sans explosif pour éviter la méfiance des allemands. Le 9 avril 1917, les britanniques démarrèrent les hostilités. D’abord un franc succès lié à l’effet de surprise, puis une hécatombe, 4000 morts pendant 39 jours.


Entreprise Van Den Casteele



Carrière de Wellington

vendredi 25 novembre 2016

Emma nous raconte son expérience du jury du festival du film d'Arras

La 17ème édition du rendez-vous international en Hauts de France, des amoureux du cinéma, le festival du film d’Arras s’est déroulé du 4 au 13 novembre 2016. Cette année encore, il était composé d’avant premières, de deux rétrospectives : une sur la guerre d’Espagne et la seconde « Evasion à tout prix » ainsi qu’une compétition européenne. Au total : 280 projections pour environ  40 000 visiteurs !

Lorsque notre professeur de cinéma et audiovisuel, M. Cozette, nous a proposé de candidater afin de faire partie du Jury Jeunes, j’ai tout de suite été enthousiasmée ! Je ne pensais pas alors que ma candidature serait retenue !

Le Jury Jeunes est composé de six lycéens de la région des Hauts de France, toutes filières confondues, en première ou en terminale, qui suivent l’option Cinéma et Audiovisuel. Nous devions décerner le prix «  Regard Jeunes » à l’un des neuf films de la compétition européenne.
Ces films éclectiques étaient tous étrangers et sous titrés, souvent d’Europe de l’est  ou d’Europe du nord. Leur scénario, leur façon de tourner, leur bande son étaient très diverses.

Nous avons vu les films du jeudi 10 au dimanche 13 novembre 2016. Neuf films en quatre jours. Beaucoup ? Pas vraiment, ils étaient étalés, et cela nous a permis de ne pas faire « une overdose ». A la fin des séances, nous devions toujours partir avant l’arrivée des réalisateurs, afin de ne pas être influencés par leurs commentaires. Ce qui était dommage car j’aurais aimé leur poser de multiples questions. Heureusement, nous avons pu le faire lors du dîner de clôture. Après les séances, nous échangions entre nous nos points de vue sur le film. Semblables parfois, ils divergeaient souvent complètement. Ce qui donnait lieu à des débats très constructifs.

Le dimanche après-midi, suite à la dernière projection, nous avons délibéré. Ce n’est que six heures plus tard, que nous sommes enfin arrivés à un compromis…  Roues libres est un film du réalisateur hongrois, Attila Till, qui n’était malheureusement pas présent lors de la remise des prix. Ce long métrage raconte l’histoire de Zoli et Barba, deux jeunes handicapés qui font la connaissance de Rupaszov, un ancien pompier condamné lui aussi à se déplacer en fauteuil roulant. Il s’avère que celui-ci est un tueur à gage engagé par la mafia locale. Bientôt ils s’associent afin de former un trio improbable. Mais lorsque, le patron de Rupaszov décide d’écarter les intrus, l’histoire prend une tournure inattendue. Si l’histoire nous a autant plu, c’est en partie grâce au scénario très orignal, à la bande son en phase avec cette dernière. Des acteurs en grande partie non professionnels, des plans très bien tournés, complétés par des mouvements de caméra très intéressants. Ce film a gagné, outre notre prix, celui du public et du jury presse. Il est d’ailleurs en compétition pour les Oscars.
Après la remise des prix et la projection d’un film en avant-première Un jour mon prince, nous sommes allés au dîner de clôture. A ce moment-là, nous avons rencontré des réalisateurs et des acteurs  et nous avons pu leur poser nos questions. Ils ont pris plaisir à nous répondre (en anglais). Un moment de partage très agréable, qui nous a permis d’en savoir plus sur l’envers du décor et de comprendre le choix de certains plans ou scènes.

Cette expérience est une première pour moi. Elle fut unique de par la possibilité de rencontrer des professionnels du cinéma et de faire partie d’un jury. Ces quatre jours furent intenses en émotions et riches en découvertes. Une chance d’avoir pu y participer ! J’espère y retourner l’année prochaine, cette fois-ci en qualité de spectatrice pour l’édition 2017.

Emma Duquesne Delobel 1ère S5



vendredi 18 novembre 2016

17 novembre 2016 : le Lycée des Flandres lauréat du prix des Initiatives catégorie établissement



Le lycée des Flandres a participé au Prix des Initiatives. Il s’agissait d’un concours qui visait à identifier et à valoriser des projets relevant de l'esprit d'initiative et d'entrepreneuriat. Nous étions positionnés dans la catégorie établissement et nous défendions notre stratégie pour développer la relation école-entreprise au sein de l’établissement. En effet depuis plusieurs années, notre ambition a été de proposer à chaque élève d’avoir, durant sa scolarité, au moins une rencontre avec l’entreprise. Notre objectif a été atteint au-delà de nos ambitions que ce soit au travers de stages d’observation en milieu professionnel, de rencontres de DRH, de simulations d’entretiens d’embauche avec de réels recruteurs, de participations à des actions d’entrepreneuriat ainsi que de visites d’entreprise. Bien évidemment, ces démarches s’inscrivent dans le travail d’orientation des élèves. Avant tout nous avons voulu vanter cette particularité qui est un axe fort de notre projet d’établissement.

Nous étions en concurrence avec des établissements renommés tels que l’école supérieure de journalisme de Lille et nous avons fièrement décroché le premier prix à savoir un vidéo projecteur interactif mais aussi la satisfaction d’avoir accompli un travail pertinent qui a été reconnu par le jury.

Au-delà du renforcement des actions existantes, nous comptons dans un avenir proche apporter une dimension internationale à notre investissement en développant des partenariats sur le thème de l’entrepreneuriat, un projet est en cours avec un établissement suédois.

Ce prix était organisé conjointement par « Nord France Innovation développement » et « la suite dans les idées » appuyés par la Région Hauts de France, l’académie de Lille et l’Union européenne.

http://prixdesinitiatives.fr/



mercredi 16 novembre 2016

4 novembre 2016 Une rencontre émouvante avec un acteur de la résistance

Pour la 4ème fois, monsieur Marcel Houdart, 92 ans, ancien résistant et ancien déporté par le train de Loos est venu témoigner, vendredi 4 novembre 2016, au lycée des Flandres. Devant une trentaine de lycéens, il a raconté avec « une joie de vivre hors du commun »selon Enzo son engagement dans la résistance. Il a apporté avec lui « son petit musée » en particulier une mitraillette Sten que son groupe pouvait cacher sous le manteau. Après une dénonciation Marcel Houdart est arrêté par la Gestapo le 16 juin 1944. Il passe son 20è anniversaire dans la prison de Cuincy près de Douai entre interrogatoires et torture. Puis il est transféré à la prison de Loos au cours du mois de juillet 1944. Le 1er septembre 1944, devant l’avancée des Alliés, la prison est évacuée. Marcel Houdart fait partie du dernier grand convoi de déportés ayant quitté le sol français. Près de 900 prisonniers résistants, réfractaires du STO (Service du travail obligatoire) et des otages sont entassés à Tourcoing dans des wagons insalubres, certains ayant servi au transfert de ciment. Direction les camps de concentration nazis en particulier celui de Sachsenhausen où il reste plus de huit mois.

Avec l’évacuation du camp le 21 avril 1945 commence « la marche de la mort » dans des conditions effroyables brisant toute dignité humaine. Ce témoignage selon Aymeric est un «  exemple pour notre génération qui s’avoue souvent vaincue par des petits obstacles ».

Avec émotion et stupéfaction, les élèves découvrent son tour de taille lors de sa libération. Il ne pèse alors que 35 kg. Plus qu’un cours d’histoire, son récit est « une leçon de vie » mais surtout un « témoignage en direct qui devient rare » résume Luna. Les élèves ne sont pas près d’oublier cet homme courageux, « d’une humilité et d’un charisme incroyables » conclut Théophile.

Article rédigé par Annick Hennion professeur d’histoire-géographie avec l’aide des élèves de la TES1.



8 novembre 2016 Visites poignantes de sites régionaux de la Grande Guerre

Ce mardi 8 novembre 2016 les élèves de 1ère L1 sont allés visiter deux lieux poignants de mémoire de la Grande Guerre dans la région. Les Hauts de France ont été particulièrement touchés par les combats. Aucun élève ne connaissait auparavant l’existence de la carrière de Wellington, lieu de préparation des troupes britanniques avant l’assaut du 9 avril 1917 dans les faubourgs d’Arras. Munis d’un casque anglais, les élèves ont pu retrouver des traces tangibles de la présence de soldats dans ces galeries souterraines creusées par des tunneliers néo-zélandais d’où le nom de « Wellington » capitale de la Nouvelle-Zélande. Puis la sortie s’est poursuivie par une émouvante visite sur le site de Notre Dame de Lorette, plus grande nécropole militaire française. Il fut le théâtre des batailles de l’Artois en 1915 où plus de 100 000 poilus français sont tombés. Mais c’est surtout l’anneau de la mémoire qui a touché les élèves, un monument unique au monde rassemblant les noms des combattants morts sur le sol du Nord-Pas-de-Calais, quelque soit leur nationalité. C’est l’occasion de retrouver peut-être le nom d’un ancêtre. Et c’est unis par les mains que les élèves ont rendu hommage à ces hommes par une minute de silence.


mercredi 9 novembre 2016

4 novembre 2016 : remise des diplômes de BTS

Nous avons reçus les lauréats 2016 des classes de BTS pour leur remettre leur diplômes.


Les BTS CGO 72,7% de réussite :

 Les BTS MUC 84,4% de réussite :

Les BTS AERO 96,3% de réussite :



mercredi 26 octobre 2016

14 octobre 2016 : Rencontre avec un écrivain vénitien, Roberto Ferrucci

Cette année, l’équipe des professeurs de lettres et les professeurs documentalistes mettent en place un prix littéraire du lycée des Flandres. Ce prix a pour thème l’Italie. Dix classes de seconde participent à ce prix et liront quatre livres :
  • Roberto Ferrucci.- Venise est lagune. Éditions de la Contreallée
  • Fred Vargas.- Ceux qui vont mourir te saluent. Éditions Viviane Hamy
  • Laurent Gaudé.- Le soleil des Scorta. Actes Sud
  • Andrea Camilleri.- Maruzza Musumeci. Fayard
Au mois de mai, les élèves choisiront le livre qui se recevra le prix du lycée des Flandres.

En partenariat avec la maison d’édition lilloise La contreallée, accompagné d’Anna Rizzello et Benoît Verhille, Roberto Ferrucci est venu ce vendredi 14 octobre rencontrer huit classes de seconde.
Tous les élèves avaient lu son texte. D’ailleurs, dans quel genre peut-on classer le texte de Ferrucci ? Comme il le leur a expliqué, c’est d’abord un essai puis un roman pour finir en pamphlet.
Les élèves avaient préparé la venue de Roberto Ferrucci avec leurs enseignants de lettres. Certains avaient réalisé des dessins, d’autres avaient écrit des lettres, des acrostiches, d’autres encore avaient préparé une pétition pour défendre Venise… Les élèves lui ont lu des textes, lui ont montré et donné leurs travaux, ce qui a beaucoup touché l’auteur. Roberto Ferrucci a répondu à leurs questions, qu’elles concernent son travail d’écrivain ou le problème des paquebots à Venise. Il a également pris le temps de dédicacer les livres des élèves.

Le partenariat avec les éditions de la contreallée va se poursuivre au deuxième trimestre puisque l’éditeur Benoît Verhille viendra au lycée présenter aux élèves son métier d’éditeur.